COMPTE RENDU SORTIE TRANSHUMANCE à AUBRAC du 19 MAI au 28 MAI 2016

 

L’Aveyron, un pays, des hommes, une culture, un patrimoine.

 

Jeudi 19 mai 2016 :

Comme prévu au programme élaboré par nos organisateurs Raymond et Gisèle, nos 19 camping-cars arrivent par petits groupes de 12 heures à 15 heures et se placent au Royal Aubrac sous la directive de nos deux « coach » Raymond épaulé par Michel.

 

 

 

En fin d’après-midi, petit tour vers les producteurs régionaux, casse-croûte, dégustation sur place en attendant la soirée « Découverte du plateau d’Aubrac »

Très intéressantes prestations à la fois par des acteurs majeurs du développement du plateau (Agriculteurs , bouchers, hommes et femmes impliqués dans de nombreuses actions allant de la reconnaissance du Pays d’Aubrac et de son agriculture et élevage transhumant en passant par l’inventaire des plantes existantes sur le plateau , jusqu’au projet de mise en place d’un parc National

.

Tous ces exposés et diapositives, entrecoupés par des aspects culturels telles les magnifiques voix de la chorale d’Aubrac menée par le dynamique éleveur Victor Niel, ainsi que de nombreuses misesen scènes interprétées par l’école d’Agriculture de Saint Chély d’Apcher sur le thème de l’histoire de la cité d’Aubrac et sur la défense du milieu sensible qu’est le plateau.

Très belle soirée qui nousfait rentrer de « plain pied «  dans les enjeux régionaux de ce domaine d’élevage et de haut lieu du tourisme.

 

Vendredi 20 mai :

 Dès 10 heures, tous au jardin botanique où une guide très qualifiée nous fait découvrir plus de 600 plantes et arbres dont 30 protégés, répertoriés sur le plateau avec leur cas d’emploi, leur potentiel pour leurs qualités en herboristerie ou autres, voire leur toxicité, leur environnement sur les alpages et les tourbières.

L’après-midi, balade guidée par notre organisatrice Gisèle ou à vélo jusqu’à la cascade de Déroc sur les conseils de Raymond.

 

 

Samedi 21 mai :

A partir de 10 heures et jusqu’au soir, ouverture du salon du terroir, emplettes, charcuterie, liqueur de gentiane, miel, pâtisserie, viande etc…

Présentation d’animaux composant les troupeaux que nous découvrirons le lendemain.

 

 

 

 

A 10 heures aussi, départ de la randonnée avec accompagnateur jusqu’à la Vierge de granit située au sommet culminant du plateau, Vierge en l’honneur de tous ces hommes du pays des burons : Cantalès , Pastre , Bédéliers et Roul etc … qui respectivement dirigeaient le buron , s’occupaient des troupeaux , réalisaient le fromage et le plus jeune en apprentissage exécutait les tâches les plus ingrates.

 

Du sommet, une vue à 360 ° sur le plateau, la cité d’Aubrac, le lac des Moines, la Lozère, le Cantal.

L’après-midi, notre organisatrice Gisèle remet cela avec un autre groupe.

 

En soirée, apéritif offert par nos deux équipages-pilote Raymond, Gisèle, Michel, Eliette.

Raymond en profite pour faire un exposé sur le déroulement de notre séjour.

 

 

Dimanche 22 mai :

 Toute la journée, Fête de la Transhumance avec l'arrivée, vers 10 heures au bourg d’Aubrac, du premier troupeau décoré puis, jusqu’à midi, passage de deux autres troupeaux.

L’après-midi, le temps se gâte sérieusement, 2 autres troupeaux se rendent sur les estives mais avec beaucoup moins de spectateurs.

Le temps de fin d’après midi oblige à l’arrêt des manifestations, marchés locaux, animations, orchestre et danses folkloriques.

Nous nous réfugions dans nos véhicules, vu le froid et le déluge.

 

 

 

 

A 20 heures, nous nous rendons au repas et bal avec orchestre sous chapiteau.

Repas élaboré avec des produits locaux, accompagné par des chants, musiques et danses folkloriques. En fin de repas, débute le bal avec une présentation du groupe des Sonneurs de Cloches Vosgiennes de Hautes Chaumes, invité d’honneur de la Transhumance Aubracienne.

 

Lundi 23 mai :

 Départ en 3 groupes pour Laguiole. Route sous quelques flocons de neige, puis le soleil se montre, pas de pluie. Installation sur la place du foirail, repas dans nos camping-cars.

 

A 14 heures 30, départ à pied pour la visite de la fabrique de couteaux Durand. Un savoir-faire ancestral. Exposé sur l’histoire de l’arrivée du couteau Laguiole en Aubrac avec détail de l’ensemble des opérations de montage des différents éléments du couteau.

Puis démonstration de finition : polissage, affûtage d’une pièce prête à la vente.

 

Visite de la forge, de la collection exceptionnelle de couteaux Laguiole et des outils coupants d’antan.

 

Puis à 18 heures, lors d’une balade dans la ville, la SURPRISE ! non prévue au programme, un concert pour orgue et trompettes en l’église du Fort de Laguiole sous la houlette du CRD (Conservatoire à Rayonnement Départemental de l’Aveyron).

Un moment d’exception, une harmonie, un mariage du plus haut niveau de ces deux instruments et au final un concerto pour 2 trompettes Allegro de Antonio Vivaldi.

 

 

 

Mardi 24 mai :

8heures 45, départ à pied pour la visite de la fromagerie « Jeune Montagne »

de Laguiole.

Tout commence par l’accueil chaleureux de notre guide Jérôme qui nous présente un film où l’on se laisse emporter dans le temps et remonter à l’origine du fromage de Laguiole.

 

Une comparaison intelligente des procédés de fabrication de l’époque : pâturages et Burons vers un traitement du produit, de la production avec des outils performants et une rigueur sanitaire irréprochable, pour mettre en valeur un produit d’exception.

 

Puis, ce fût la visite à partir d’une galerie surplombant les ateliers de fabrication ; notre guide nous explique le travail des fromagers qui s’effectue sous nos yeux.

Pour finir, dégustation et achats des produits, différents fromages affinés de 4 mois, 6 mois, 1 an et sans oublier le célèbre aligot de l’Aubrac.

 

 

 

Vers 11 heures, départ pour Soulages et le lieudit « La Crestilie » où réside l’incontournable Capou qui nous accueille chaleureusement avec sa verve légendaire.

Après le repas dans nos camping-cars, nous retrouvons Capou et son fils pour une visite extraordinaire de son grenier où l'on peut voir une multitude d’objets utilisés pendant des décennies pour le travail des hommes.

 

 

 Un souvenir indescriptible en quelques lignes pour la mission que s’est donné ce passeur d‘émotion.

 

Nous terminons la visite par un kir de l’amitié et une démonstration d’accordéon toujours animée par l’étonnant Capou qui nous donnerendez-vous « dans 90 ans pour voir si le viaduc de Millau a aussi bien résisté au temps, que tout son bric à brac»

A bientôt Capou, avant 90 ans !

 

En fin d’après-midi, départ pour le petit village d’Anglars du Cayrol où, après quelques péripéties pour se garer, nous recevons un accueil chaleureux de Monsieur le Maire.

 

Mercredi 25 mai :

 Dès 9 heures, départ pour le bourg et son église pour la visite du musée des Ardoisières. Un film d’excellente qualité, montage, musique, dialogues qui retracent la restauration de l’église templière et la mise en situation d’une ancienne salle de classe et d’une maquette du dernier site d’extraction d’ardoises.

Sans passer sous silence la visite d’une des dernières carrières d’exploitation présentée par un ardoisier ayant travaillé in situ.

 

 

Cette association « Histoire et Patrimoine d’Anglars du Cayrol » est remarquable par sonorganisation, sa volonté de mettre en valeur le patrimoine autour de son Maire. Ses bénévoles nous interpellent par leur gentillesse et leur soif de recevoir randonneurs et touristes en quête du patrimoine de notre beau pays ; encore une équipe de passeurs d’histoires que nous rencontrons ! Quelle sortie !!

En milieu d’après-midi, départ de nos 19 camping-cars pour le camping « Roc de l’Arche » à Espalion .

 

 

Vers 17 heures, notre « coach » Raymond nous entraîne vers une visite de la ville ; le vieux pont, l’église avec une visite commentée imprévue, l’ancienne église tour à tour devenue mairie puis musée, la tour Michou, le Vieux Palais et bien d’autres maisons, tous et toutes dans leur robe de grès rouge.

 

Parcours du vieil Espalion avec toutes ses échoppes, de nos jours superbes magasins en tout genre, une ville superbe !

 

Jeudi 26 au matin :

Rendez vous à 10 heures au musée Joseph Vaylet (1894-1982) collection d’art et de traditions populaires. Les collections s’apparentent à un véritable cabinet de curiosité : étains, cuivres, faïences, terres cuites, bois sculptés, meubles, instruments agraires, musiques, armes et de nombreux objets insolites.

 

Arrive ensuite la visite du musée du scaphandre et Oui ! le scaphandre en Aveyron sans la mer !

Deux Aveyronnais, Benoît Rouquayrol ingénieur des mines et le lieutenant de vaisseau Auguste Denayrouse ont déposé en 1864 le brevet du scaphandre à réservoir d’air et le détendeur qui va conquérir les marines européennes et les sociétés de pêche aux éponges et au corail.

 

Cette invention préfigure le scaphandre autonome du Commandant Jean Yves Cousteau.

Ce musée, créé en 1980, a enrichi ses collections : plus de 400 pièces – scaphandres, petits sous-marins, maquettes et divers équipements.

 

Des générations ont rêvées à cet univers grâce à Jules Vernes « Vingt mille lieues sous les mers » et aux bandes dessinées comme Tintin.

 

Et le tout est implanté sur deux niveaux, dans l’ancienne église, étrange cadre d’une reconversion de bâtiment historique.

 

 

Départ vers 14 heures 30 pour Estaing avec une installation rendue difficile par une occupation du parking par un groupe d'ainésparticipant à un repas à la salle des fêtes.

Nous partons à la découverte du village.

 

 

Estaing, l’un des plus beaux villages de France, est établi sur un ancien méandre du Lot.

L’histoire d’Estaing se confond avec celle de son château d’allure romantique qui émerge fièrement du bourg.

Par delà le pont gothique, au détour de ses ruelles pittoresques, de curiosités en merveilles architecturales, nous remontons le temps et partons à la découverte de cette belle cité.

 

Vendredi 27 mai :

A partir de 10 heures, visite du château d’Estaing qui possède une histoire et une architecture remarquables que nous découvrons avec une guide responsable du site, très impliquée et motivée pour nous le faire découvrir et mettre en avant les différentes étapes de recherche des évolutions de ces bâtiments, s’adaptant aux besoins et aux modes de chaque génération.

 

Les bouches à feu défensives côtoient les balustres décoratifs ornés de la famille d’Estaing ; les styles Roman, Gothique, Flamboyant et Renaissance se partagentles façades.

 

Plusieurs membres de la famille d’Estaing militaires ou religieux figurent dans l’histoire de France et dans celle du Rouergue.

Puis en 1794, l’édifice confisqué et morcelé est vendu par l’Etat comme bien national.

 

A partir de 1836, le château devient la maison-mère de la congrégation religieuse Saint Joseph d’Estaing avant d’être vendu à la commune en 2000.

 

En 2005, la SCI du château constitué par Valéry Giscard d’Estaing devient propriétaire de l’édifice.

Débute alors un programme de restauration qui a pour objet de redonner au château son aspect d’origine et d’en faire un lieu de souvenirs.

En 2012, le château devient propriété de la fondation Valéry Giscard d’Estaing, reconnue d’utilité publique.

 

14 heures : départ pour Bozouls puis, à bord du petit train, découverte de ce site géologique unique dit "Trou de Bozouls", cirque naturel en forme de fer à cheval creusé dans les calcaires du Causse Comtal.

 

Dimensions impressionnantes : 400m de diamètre et 100m de profondeur ; ce méandre encaissé est le fruit de l’action érosive des eaux et des étapes d’encaissement des cours d’eau.

Bozouls s’est édifié au fil des siècles autour de son canyon. Le village initial est implanté sur le promontoire rocheux.

Classé Espace naturel Sensible, le canyon abrite des habitats naturels, une faune et une flore remarquables.

En complément, incursion au musée interactif Terra Memoria qui explique la formation du Canyon et plus globalement sur des millénaires, l’évolution de la couche terrestre et de la vie sur ces nouvelles terres (plantes, animaux etc…) jusqu’à nos jours.

Samedi 28 mai :

10 heures, départ pour la ville de Rodez pour une visite guidée de la préfecture de l’Aveyron.

Après notre repas de midi dans nos camping-cars, départ avec les bus de la ville pour l’office de tourisme où nous rencontrons une jeune guide très dynamique, aimable et compétente.

 

Et c’est le début d’une découverte de ces nombreuses ruelles médiévales, de ces maisons bourgeoises, du pôle muséal et de la cathédrale de grès rose dont le clocher culmine à 87 mètres. Agréable ville aveyronnaise au patrimoine exceptionnel.

A Rodez, Bourg et Cité se font face depuis le moyen âge. Autrefois dirigée par l’évêque, la Cité s’est développée autour de la cathédrale Notre Dame et du palais épiscopal reconnaissable à sa façade en brique.

De nombreuses bâtisses médiévales sont à découvrir comme la maison Guitard (tour des Anglais), la maison de Benoît ou la maison canoniale sans oublier le passage du Mazel qui est un des édifices majeurs du patrimoine ruthénois.

Le bourg ancien, domaine du Comte de Rodez a, quant à lui, conservé de belles demeures du 16ème siècle : maison dite d’Armagnac, maison de l’Annonciation, hôtel de Jouéry (actuel musée Fenaille).

Ces édifices aux décors Renaissance témoignent de l’opulence de familles de marchands.

Pour ce qui est du contemporain, on peut remarquer les 8 vitraux exceptionnels dans la cathédrale ainsi que le musée Soulages, artiste contemporain natif de Rodez

Enfin, un urbanisme moderne s'est développé en dehors de la vieille ville avec de nombreuses vitrines de magasins en tout genre vous invitant à la flânerie et aux achats.

Pour terminer ce compte rendu de sortie, riche en surprises et en diversité. au nom de tout le club, un grand merci à nos responsables Gisèle et Raymond pour leur gentillesse , leur disponibilité et la qualité d’une sortie orchestrée de main de maître pour gérer 10 jours d’activités avec 19 camping-cars à guider, à garer etc… et 38 personnes à satisfaire pleinement.

Un grand bravo !!!

 

Equipages participants : Ci-après liste des participants à la sortie Transhumance à Aubrac:
Jean/Marie France D. - Bernard/ Andrée B. - Daniel/Michèle B. - Claude/Anne Marie M. C. Christian/Monique D. - Guy/Maite S. - Georges/ Françoise C. M. - Patrick/Mireille H.

Francis/Eveline E. - Michel/Eliette P. B. - Liberto/Eliette M. - Daniel/Annie L. Jacques/Liliane H. L. - Jean Claude/Janine F. - Raymond/Gisèle M. - Christian/Ginette A. Raymond/Anne Marie R. - Daniel/Jaqueline M. - Emile et Henriette D.

 

Rédaction : Jacques H.

Photos : Nanou et Lili

Le mot des organisateurs

Un grand merci à Jacques qui relate dans le détail notre sortie de 10 jours, pleine de rencontres, programmées ou non, de guides très intéressants, de bonne humeur, avec un temps très varié (pluie, neige, grêle, soleil - nous obligeant à sortir les bonnets et les gants, puis les tee-shirts et les chapeaux, …). Ce fut une préparation intense mais remplie, au final, de plein de bonnes choses et d'une connaissance plus approfondie entre chaque équipage. Que dire de nos parties de pétanque où il faut mesurer au millimètre près le gagnant de la partie, de nos jeux de Triomino ou de belote en plein soleil où il faut faire la belle pour départager les équipes, de nos rencontres autour du verre de l'amitié ! Souhaitons nous beaucoup de retrouvailles encore, tant que notre santé nous le permet (et nos finances !!!).Un grand merci également à notre trésorier qui a assuré la collecte et le paiement de toutes les transactions. Merci à nos photographes Lili et Nanou, surveillant discrètement les meilleurs moments à photographier. N'oublions pas, non plus, Michel, le co-pilote de cette sortie pour ses conseils avisés. Merci à tous de votre présence et participation.

Raymond /Gisèle

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ARIEGECAMPINGCARCLUB / A3C